Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'Amicale des Anciens de la Légion Etrangère d'Indre-et-Loire
  • : Ce blog présente toutes les activités de l'Amicale. Vous êtes invités à transmettre vos textes et photos pour enrichir ce blog soit en contactant le Président soit en écrivant à zeraldavert@gmail.com
  • Contact

Profil

  • AALE 37
  • Pierre LORAILLER 
- Ancien Caporal au 1er R E P et de la Police Militaire à SIDI BEL ABBES 
- Président de l’AALE d’Indre et Loire depuis le 01/01/2003 
- Délégué AALP Région Centre.
  • Pierre LORAILLER - Ancien Caporal au 1er R E P et de la Police Militaire à SIDI BEL ABBES - Président de l’AALE d’Indre et Loire depuis le 01/01/2003 - Délégué AALP Région Centre.

A.A.L.E. 37

Buts : Entretenir et développer les sentiments de camaraderie et de solidarité qui caractérisent la Légion Etrangère.

Pérenniser le souvenir du Combat de Camerone.

 

Président :

LORAILLER Pierre

Mail : zeraldavert@gmail.com

 

Composition du bureau directeur :

Président d’Honneur : Général de Brigade (2S) BREUILLE Eric (Ancien Chef de Corps du 1er REG)

Vice-Président : BERTHE Francis  (Ancien du 2ème REP)

Secrétaire et Trésorière : Mlle THERET Nadine

 

Administrateurs :  

DUPUIS Rémi

LEBIGRE Yannick

 

Contrôleur aux Comptes :

Lieutenant-Colonel LANGUIN Jean-Paul 

Adjoint : BARRE Jean

 

Porte-drapeaux :

BENYAHIA Hikmat

SPEGAGNE Dominique 

 

Recherche

Musique

13 juillet 2013 6 13 /07 /juillet /2013 20:12
TROUPES A L'HONNEUR

 

Le défilé 2013 sera l’occasion de marquer trois événements majeurs :

 L’intervention au Mali :

L’ouverture du défilé à pied 2013 mettra à l’honneur des forces africaines et françaises ayant pris part à l’intervention au Mali. Un détachement de l’armée malienne et de la Mission internationale de soutien au Mali (MISMA) avec les emblèmes du Bénin, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Niger, de la Sierra Léone, du Burkina Faso, du Ghana, du Libéria, du Nigéria, du Sénégal, du Tchad et du Togo, ouvriront le défilé. Ils seront suivis par un détachement de casques bleus représentant la Mission des Nations unies au Mali (MINUSMA).

Le détachement des pays africains sera suivi des forces françaises engagées dès les premiers instants au sein de l’opération Serval. Les deux commandants tactiques français des opérations terrestres et aériennes au cours de l’opération défileront symboliquement en tête de ce bloc.

Le 10 janvier 2013, les groupes terroristes présents au Nord du Mali renoncent au cessez-le-feu proposé en décembre 2012 par le gouvernement malien et déclenchent une offensive vers le Sud du pays. A la demande du président intérimaire de la République du Mali, dans le strict cadre de la charte des Nations unies et afin de permettre la mise en œuvre de la résolution du conseil de sécurité, le Président de la République décide de répondre à l'urgence et engage la France dans l’opération Serval.

 

 Le 50e anniversaire du traité de l’Élysée :

Afin d’honorer le 50e anniversaire du traité de l’Élysée, des unités allemandes et françaises appartenant à la brigade franco-allemande participeront au défilé à pied (3e régiment de hussards, Jägerbataillon 292 et bataillon de commandement et de soutien), tandis que les aéronefs allemands survoleront les Champs-Elysées lors des défilés aériens d’ouverture et de clôture (Typhoon et Tigre).

Signé le 22 janvier 1963 par le général Charles de Gaulle et le chancelier Konrad Adenauer, le traité de l’Élysée était destiné à sceller la réconciliation entre la France et la République fédérale d’Allemagne, en consacrant notamment leur engagement pour la paix et l’amitié de leurs peuples et l’Europe.

 

 L’entrée de la Croatie dans l’Union européenne :

Pour mettre à l’honneur son entrée dans l’Union européenne le 1er juillet, la Croatie a également été invitée à participer au défilé à pied avec un détachement de ses forces armées.

 

 

PARTICULARITES DU DEFILE 2013

 


Le défilé 2013 est placé sous le thème d’ « une armée d’avant-garde, fière de son histoire. »

Les défilés aériens et motorisés illustreront parfaitement la modernité des armées françaises avec la présentation d’aéronefs (Rafale, Tigre et Caïman), de véhicules (véhicule blindé de combat d’infanterie), de système de défense sol-air (Mamba) et de structures évolutives mises en œuvre au cours des différentes opérations (escadrons d’aide à l’engagement, batterie de renseignement brigade). En outre, ce défilé mettra l’accent sur la modularité des forces et les matériels en double dotation (AMX10 RC / engins roues canons SAGAIE et véhicules de l’avant blindé Mortier 120 / camions équipés d’un système d’artillerie).

Par ailleurs, pour la première fois, l’A400M défilera aux côtés des ces équipements reconnus parmi les plus performants au monde et qui ont déjà fait leur preuve en opérations. Cet avion de transport de nouvelle génération assurera des missions stratégiques à long rayon d’action et des missions tactiques sur pistes courtes et terrains meubles.

Cette armée moderne reste attachée à ses traditions et à son histoire. Cette dimension sera illustrée à travers la commémoration de plusieurs anniversaires :

 

 Le 150e anniversaire du combat de Camerone :

Le 30 avril 1863, dans l’hacienda de Camerone, les 3 officiers et 62 légionnaires de la compagnie du capitaine Danjou résistèrent pendant toute une journée à 2 000 Mexicains. Au soir d’une lutte épique, les 5 derniers survivants chargèrent à la baïonnette. En se battant jusqu’à la dernière extrémité, les légionnaires empêchèrent les Mexicains d’attaquer le convoi que la compagnie protégeait. Le convoi put passer. Ils avaient rempli leur mission.

Ce combat est resté comme le symbole de la fidélité à la parole donnée, de la mission remplie quel qu’en soit le prix.

Le 30 avril est devenu la fête traditionnelle de la Légion étrangère. Ce jour-là, où qu’elles soient, les unités se regroupent pour assister à la lecture du combat. A Aubagne, cette cérémonie prend une dimension particulière : le capitaine Danjou portait une main articulée. Cette main en bois fut retrouvée sur les lieux du combat et ramenée à Sidi bel Abbès. Elle est conservée à Aubagne, dans la crypte du musée de la Légion. Le 30 avril, elle est présentée devant le front des troupes, portée par un ancien valeureux que la Légion souhaite tout particulièrement honorer.

 

 Les anniversaires de la 9e brigade d’infanterie de marine :

La 9e brigade d’infanterie de marine (BIMa) est l'héritière de la 9e division d'infanterie coloniale (9e DIC). Cette dernière créée en 1943 a acquis ses titres de gloire lors du débarquement de Provence le 15 août 1944 et la libération de Toulon. Aussitôt l'Armistice signé, ses régiments sont engagés en Indochine dans des secteurs très différents, divisant ainsi l’unité qui cesse d'exister en tant que telle en 1948, sans jamais avoir été officiellement dissoute.

La 9e brigade est crée en juillet 1963. Elle est alors attachée à la 11e division d'intervention aux côtés de deux brigades parachutistes. En janvier 1976, la 9e brigade est baptisée «9e division d'infanterie de marine ». Le 1er juillet 1999, la division est restructurée en brigade ; la 9e DIMa devient alors la 9e brigade légère blindée de marine. En janvier 2013, elle prend officiellement le nom de 9e brigade d’infanterie de marine.

Elle commémore donc cette année les 70 ans de la création de la 9e DIC, dont elle est l’héritière, et le cinquantenaire de sa recréation en 9e brigade.

 

 Le 60e anniversaire de la patrouille de France :

Nous sommes en 1931. La première démonstration aérienne en patrouille est présentée en France par un groupe de moniteurs de l’école de perfectionnement au pilotage d’Étampes évoluant sur Morane-Saulnier MS 230. Les résultats sont si brillants que cette patrouille est désignée pour participer aux meetings nationaux et internationaux.

Parallèlement, dès 1934 à Dijon, « la Patrouille Weiser » met en œuvre jusqu’à 18 avions. Équipée de Morane-Saulnier 225 et de Spad 510, une de ses spécialités est de voler les avions attachés entre eux par des câbles. Cette performance fait sa renommée. En 1937, « la Patrouille d’Étampes » rejoint la base de Salon-de-Provence, et devient la « Patrouille de l’École de l’Air ».

La Seconde Guerre mondiale interrompt les activités de ces différentes patrouilles acrobatiques. Dès 1946, le capitaine Perrier, ancien pilote de la Patrouille d’Étampes, reforme à l’école des moniteurs de Tours, la «Patrouille de Tours». Cette formation retourne à Étampes en 1947, et reçoit officiellement le nom d’escadrille de présentation de l’armée de l’Air. Dotée de 12 Stampe SV4, sa mission est de représenter l’armée de l’Air dans les manifestations aéronautiques nationales et internationales. Ces avions sont présents dans les meetings jusqu’en 1953.

 

 Le 50e anniversaire de l’ordre national du Mérite et le 70e anniversaire de la médaille de la Résistance française :

Deux autres anniversaires seront également célébrés à l’occasion de l’animation d’ouverture (50e anniversaire de l’ordre national du Mérite) et de l’animation de clôture (70e anniversaire de la médaille de la Résistance française) à laquelle seront associés 6 parachutistes de l’équipe de précision de l’École des troupes aéroportées de Pau.

Le chœur de l’armée française et de jeunes volontaires en Service civique participeront à ces deux animations

Partager cet article
Repost0

commentaires