Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'Amicale des Anciens de la Légion Etrangère d'Indre-et-Loire
  • : Ce blog présente toutes les activités de l'Amicale. Vous êtes invités à transmettre vos textes et photos pour enrichir ce blog soit en contactant le Président soit en écrivant à zeraldavert@gmail.com
  • Contact

Profil

  • AALE 37
  • Pierre LORAILLER 
- Ancien Caporal au 1er R E P et de la Police Militaire à SIDI BEL ABBES 
- Président de l’AALE d’Indre et Loire depuis le 01/01/2003 
- Délégué AALP Région Centre.
  • Pierre LORAILLER - Ancien Caporal au 1er R E P et de la Police Militaire à SIDI BEL ABBES - Président de l’AALE d’Indre et Loire depuis le 01/01/2003 - Délégué AALP Région Centre.

A.A.L.E. 37

Buts : Entretenir et développer les sentiments de camaraderie et de solidarité qui caractérisent la Légion Etrangère.

Pérenniser le souvenir du Combat de Camerone.

 

Président :

LORAILLER Pierre

Mail : zeraldavert@gmail.com

 

Composition du bureau directeur :

Président d’Honneur : Général de Brigade (2S) BREUILLE Eric (Ancien Chef de Corps du 1er REG)

Vice-Président : BERTHE Francis  (Ancien du 2ème REP)

Secrétaire et Trésorière : Mlle THERET Nadine

 

Administrateurs :  

DUPUIS Rémi

LEBIGRE Yannick

 

Contrôleur aux Comptes :

Lieutenant-Colonel LANGUIN Jean-Paul 

Adjoint : BARRE Jean

 

Porte-drapeaux :

BENYAHIA Hikmat

SPEGAGNE Dominique 

 

Recherche

Musique

26 mai 2016 4 26 /05 /mai /2016 18:33
Jeannette Guyot. - (Photo : Dominique Soulier/Collection Sussex/MM PARK)

Jeannette Guyot. - (Photo : Dominique Soulier/Collection Sussex/MM PARK)

LA NOUVELLE REPUBLIQUE 23/05/2016 05:35

Dans une grande discrétion, vient de disparaître une Résistante ayant mené une action capitale à partir de Loches.

Début 1944, Jeannette Guyot, a déjà plus de trois années de Résistance à son actif. Elle n'a même pas 25 ans et, quelque part aux environs de Loches, elle s'apprête à écrire une nouvelle page de son engagement aussi héroïque que discret. Discrète, elle le sera toute sa vie. A 97 ans, elle vient de disparaître en avril et on doit à la presse britannique d'avoir, à l'occasion des commémorations du 8 Mai, tiré sa mémoire de l'oubli. Pourtant, elle était sans doute l'une des femmes les plus décorées de la Seconde Guerre mondiale (1).

A Chalon-sur-Saône où elle est née, Jeannette Guyot a à peine 21 ans lorsqu'elle s'engage, avec ses parents (2), dans la Résistance à un moment où peu le font. Elle a pour mission de faire passer des agents en zone libre au sein du réseau Amarante. Puis elle entre comme agent de liaison dans le réseau Confrérie Notre-Dame du Colonel Rémy. Après six mois d'activité, elle est arrêtée, fait trois mois de prison. Malgré les interrogatoires à répétition, la jeune femme ne parle pas et finit par être relâchée.


L'étau de la Gestapo se resserrant, elle est exfiltrée à Londres en mai 1943, où elle retrouve Rémy. Entrée dans les Forces françaises libres, elle n'aura alors de cesse de repartir sur le terrain, en France. Elle se forme aux techniques du renseignement militaire auprès d'instructeurs de l'Intelligence Service et de l'Office of Strategic Service, l'agence américaine qui a précédé la CIA.


Devenue « lieutenant Guyot », elle saute en parachute aux environs de Loches le 8 février 1944. Elle vient d'intégrer le « plan Sussex », destiné à renseigner l'état-major interallié sur les mouvements de troupes ennemies dans la perspective du Débarquement. Sa mission ? Dénicher des dizaines de planques pour les agents Sussex parachutés après elle. Sous le nez d'une Gestapo particulièrement active…

(1) Elle est l'une des deux seules femmes décorées de la deuxième plus haute décoration américaine, la Distinguished Service Cross, au cours de la Seconde Guerre mondiale. (2) Son père mourra en déportation, sa mère reviendra des camps.

Pierre Calmeilles

Partager cet article
Repost0

commentaires

Camara ousmane 24/11/2016 23:35

Je veux toujours etres legionair