Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'Amicale des Anciens de la Légion Etrangère d'Indre-et-Loire
  • : Ce blog présente toutes les activités de l'Amicale. Vous êtes invités à transmettre vos textes et photos pour enrichir ce blog soit en contactant le Président soit en écrivant à zeraldavert@gmail.com
  • Contact

Profil

  • AALE 37
  • Pierre LORAILLER 
- Ancien Caporal au 1er R E P et de la Police Militaire à SIDI BEL ABBES 
- Président de l’AALE d’Indre et Loire depuis le 01/01/2003 
- Délégué AALP Région Centre.
  • Pierre LORAILLER - Ancien Caporal au 1er R E P et de la Police Militaire à SIDI BEL ABBES - Président de l’AALE d’Indre et Loire depuis le 01/01/2003 - Délégué AALP Région Centre.

A.A.L.E. 37

Buts : Entretenir et développer les sentiments de camaraderie et de solidarité qui caractérisent la Légion Etrangère.

Pérenniser le souvenir du Combat de Camerone.

 

Président :

LORAILLER Pierre

Mail : zeraldavert@gmail.com

 

Composition du bureau directeur :

Président d’Honneur : Général de Brigade (2S) BREUILLE Eric (Ancien Chef de Corps du 1er REG)

Vice-Président : BERTHE Francis  (Ancien du 2ème REP)

Secrétaire et Trésorière : Mlle THERET Nadine

 

Administrateurs :  

DUPUIS Rémi

LEBIGRE Yannick

 

Contrôleur aux Comptes :

Lieutenant-Colonel LANGUIN Jean-Paul 

Adjoint : BARRE Jean

 

Porte-drapeaux :

BENYAHIA Hikmat

SPEGAGNE Dominique 

 

Recherche

Musique

28 janvier 2016 4 28 /01 /janvier /2016 08:58

26/01/2016 Ouest France

Voici l'ordre du jour lu par le général Bosser, lors de la cérémonie d'hommage aux six légionnaires du 2e REG morts en montagne (photo AdT):

Officiers, sous-officiers, caporaux-chefs, caporaux, clairons, légionnaires et personnel civil du 2ème Régiment étranger de génie,
Dans l’histoire de votre régiment se succèdent les joies et les peines. Tantôt triomphants, tantôt meurtris, vous marchez toujours du même pas lent et sûr vers la gloire et la victoire. Une fois encore, vous avez été frappés dans votre chair. Six des vôtres sont tombés à l’entraînement. D’autres ont été blessés, certains grièvement. Je pense à eux en cet instant et les assure de mon indéfectible soutien. Nous sommes rassemblés ici pour rendre hommage à vos camarades de cordée, vos frères légionnaires, qui ont perdu la vie, et pour les accompagner vers leur dernière demeure.
C’est dans la vallée de la Maurienne que nos six frères d’armes ont trouvé la mort, dans cet univers à la fois rude et grandiose, sur ces hauteurs sauvages si chères aux soldats de la 27ème Brigade d’infanterie de montagne, sur cette terre française qu’ils avaient choisi de défendre en coiffant le képi blanc. Vous, qui reposez en paix, êtes devenus les héros d’une nouvelle page tragique de l’histoire de votre régiment, une page de sang, de peine, de douleur, de sacrifice, mais également d’engagement, d’effort, de dépassement de soi. Votre mort a été de celles que l’on n’attend pas. Vous êtes tombés en montagne, d’une façon imprévisible et brutale, malgré l’excellence de vos chefs auxquels je renouvelle mon entière confiance et que je soutiens dans cette épreuve. La grandeur du métier de soldat, consiste avant tout à accepter de donner sa vie, quelles que soient les circonstances. Vous y étiez prêts, vous l’aviez accepté en signant votre acte d’engagement. Vous étiez désireux de vous mesurer à la montagne, de vous confronter à ce milieu si exigeant. Vous étiez avides d’apprendre sur vousmême et de gagner en expérience.
Toi, Caporal-chef Touré LAMARANA, 33 ans, chef d’équipe calme et posé, intelligent et honnête, tu devais devenir sousofficier l’été prochain. Promis à une belle carrière, tu étais un légionnaire de grande classe.
Toi, Caporal Samuel SIMI, 26 ans, dynamique et toujours volontaire, tu étais animé d’un optimisme et d’un enthousiasme qui faisaient plaisir à voir. En quelques mois à peine, tu avais fait tiens l’esprit légionnaire et la fraternité d’armes.
Toi, Caporal Georghe PALADE, 21 ans, travailleur et vif d’esprit, tu étais venu chercher chez nous l’aventure et l’accomplissement de soi. Tu as trouvé la mort dans ces montagnes savoyardes qui incarnaient pour toi ces idéaux.
Toi, Caporal Lal Bahadur KHAPANGI, 24 ans, tu brillais par ton énergie et ton excellent état d’esprit. Tu savais que seul l’entrainement rigoureux pouvait forger le soldat d’élite, ton engagement permanent et total en attestait.
Toi, Caporal Denis HALILI, 21 ans, tu étais un remarquable sportif. Tu étais toujours volontaire, pour tout, parce que tu avais compris que c’est la fidélité dans les petites choses qui permet l’accomplissement des plus grandes.
Toi, Caporal David HETENYI, 23 ans, tu possédais une très grande intelligence de situation. Tu faisais également preuve de beaucoup de minutie dans la préparation comme dans l’accomplissement des missions. Tu étais, ainsi, un véritable professionnel.
Vous aviez tous en commun d’avoir frappé un jour à la porte de la Légion étrangère. Celleci vous avait alors accueillis en son sein. Vous, les « damnés de la terre entière », comme le dit la chanson, étiez devenus membres de cette nouvelle famille, dans laquelle il n’existe ni nationalité, ni race, ni religion. Vous aviez fait vôtre cette devise : « Honneur et Fidélité ». Originaires de Madagascar, d’Italie, de Moldavie, du Népal, d’Albanie ou de Hongrie, vous êtes aujourd’hui recouverts du même drapeau, celui d’un pays auquel vous avez tout donné sous la grenade à sept flammes. « La Légion ne pleure pas ses morts, elle les honore ».
Cadres et légionnaires du 2ème REG, c’est à vous désormais de prolonger l’oeuvre de vos camarades. Puisez, dans l’image de ces cercueils regroupés au milieu de vous, la force de vous relever et d’aller encore plus haut. Faites aujourd’hui le serment solennel de repenser à cet instant précis et à vos six camarades, à chaque moment de votre existence où le sac que vous portez vous semblera trop lourd !
Chères familles, je m’incline à présent devant votre douleur : sachez que l’armée de Terre toute entière et la famille Légion seront toujours présentes à vos côtés, notamment dans les moments difficiles que vous traverserez. Vous, parents, pouvez être fiers de vos fils. En s’engageant dans la Légion étrangère, ils ont témoigné des valeurs que vous leur aviez données en héritage. Pour vous, le grand silence a désormais commencé. Nos paroles ne sauront apaiser votre peine ; nous ne pouvons que vous promettre de toujours les honorer. LAMARANA, SIMI, PALADE, KHAPANGI, HALILI, HETENYI, nous tous, vos frères d’armes, nous ne vous oublierons pas. Au ciel, vous avez rejoint les neuf cadres et légionnaires de votre régiment tombés au champ d’honneur ou à l’entraînement. Reposez en paix à leurs côtés. Et que rien n’empêche le 2ème étranger de génie !

Partager cet article
Repost0

commentaires

ColonelBolz 21/02/2016 07:44

On ne peut qu'approuver et apprécier les termes de cet hommage.Merci mon general

Colonel Bolz 28/01/2016 13:58

Que votre présentation précisé l'identité de nos camarades décédés au cours de cette avalanche,soit.
Cependant an tant qu'ancien Officier de Sécurité Légion et même ancien légionnaire, je n'admets pas que journalistes ou justice (procureur de à République) s'arroge ce doit de divulguer toute information sur des Légionnaires.Notre éthique nous l'interdit et c'est heureux.