Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'Amicale des Anciens de la Légion Etrangère d'Indre-et-Loire
  • : Ce blog présente toutes les activités de l'Amicale. Vous êtes invités à transmettre vos textes et photos pour enrichir ce blog soit en contactant le Président soit en écrivant à zeraldavert@gmail.com
  • Contact

Profil

  • AALE 37
  • Pierre LORAILLER 
- Ancien Caporal au 1er R E P et de la Police Militaire à SIDI BEL ABBES 
- Président de l’AALE d’Indre et Loire depuis le 01/01/2003 
- Délégué AALP Région Centre.
  • Pierre LORAILLER - Ancien Caporal au 1er R E P et de la Police Militaire à SIDI BEL ABBES - Président de l’AALE d’Indre et Loire depuis le 01/01/2003 - Délégué AALP Région Centre.

A.A.L.E. 37

Buts : Entretenir et développer les sentiments de camaraderie et de solidarité qui caractérisent la Légion Etrangère.

Pérenniser le souvenir du Combat de Camerone.

 

Président :

LORAILLER Pierre

Mail : zeraldavert@gmail.com

 

Composition du bureau directeur :

Président d’Honneur : Général de Brigade (2S) BREUILLE Eric (Ancien Chef de Corps du 1er REG)

Vice-Président : BERTHE Francis  (Ancien du 2ème REP)

Secrétaire et Trésorière : Mlle THERET Nadine

 

Administrateurs :  

DUPUIS Rémi

LEBIGRE Yannick

 

Contrôleur aux Comptes :

Lieutenant-Colonel LANGUIN Jean-Paul 

Adjoint : BARRE Jean

 

Porte-drapeaux :

BENYAHIA Hikmat

SPEGAGNE Dominique 

 

Recherche

Musique

16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 19:02

La Voix du Midi

13/12/2015 à 09:51 par Lola Monset

La cérémonie de remise du képi blanc se déroule lors de la cinquième semaine de l’instruction tout de suite après l’épreuve de la ferme

C’est sous les ailes du moulin de Cugarel que sont réunis ceux qui deviendront au cours de cette cérémonie, des légionnaires. Pour eux l’instruction n’est pas terminée. Mais ils viennent de passer l’épreuve la plus difficile. « Le plus dur pendant la ferme ? La simulation du combat de nuit », raconte le futur légionnaire Bouyoucef, d’origine algérienne.

La cérémonie débute. Un légionnaire s’avance. Le plus méritant a l’honneur de représenter sa section pendant la cérémonie. Il déclame le code d’honneur suivi par l’ensemble des soldats en cœur. Le récital fini, les légionnaires se coiffent de l’emblématique képi blanc. Le menton haut et la poitrine gonflée, ils attendent avec fierté que les gradés leur remettent l’insigne de la légion.

La cérémonie est sobre et courte. L’ensemble des soldats se dirige alors vers le buffet. « Chez nous c’est comme chez Astérix et les Gaulois, ça se finit toujours par un banquet », ironise François Hervé-Bazin. Les légionnaires se détendent, discutent et rient.

Un esprit bon enfant règne et l’insouciance se dessine sur les visages de ces soldats soulagés d’en avoir fini avec cette ferme. Ils sont jeunes pour la plupart. Presque candides. Si bien que l’on a peine à les imaginer, une arme à la main, au fin fond d’un désert du Moyen-Orient.

———————————————————————————————————-

Le képi blanc est porté pour la première fois en 1939. Avant la légion ne servait qu’à l’étranger et pour protéger le képi du sable et autres éléments, une housse kaki recouvrait le képi. à force de la laver cette housse est devenue blanche. Elle est l’un des symboles de la légion.

La ceinture bleue servait au départ à protéger le ventre des douleurs abdominales pour le personnel d’Outre mer.

La devise « Honneur et Fidélité » remplace « Honneur et Patrie » de l’armée

La grenade à sept flammes est le symbole présent sur différentes parties de l’uniforme du légionnaire notamment sur le béret où le corps de la bombe porte le numéro du régiment.

Le 88 pas minute (120 pas dans la « régulière ») viendrait du fait que la deuxième légion en 1835 était composée par la garde suisse qui marche à 88 pas minute. De même les couleurs vert et rouge viennent des Suisses.

La musique de la légion étrangère se distingue aussi par son 88 pas minute. Ses musiciens se produisent régulièrement en dehors des cérémonies militaires et font des tournées à l’étranger.

Le béret vert initialement porté uniquement par les parachutistes est généralisé à l’ensemble de la légion après la guerre d’Algérie.

La tenue des pionniers avec la barbe, le tablier de buffle et la hache est la tenue des premiers légionnaires qui étaient des soldats bâtisseur. Certains sont choisis, lorsqu’ils le souhaitent (et qu’ils ont une belle barbe !) pour représenter les pionniers. Ils sont placés en tête des défilés et chargés de l’entretien et de l’amélioration de l’infrastructure du quartier.

Partager cet article
Repost0

commentaires

chahmaoui 06/04/2016 22:40

Bjr comment savoir si mon fils a eu son kepi blanc? Les familles sont t elles le droit de venir a la remis? Et comment savoir comment va mon fils? Et enfin quand aurais je des nvs ? Merci de tout coeur

Colonel Bolz 16/12/2015 21:37

Bon vent à ces nouveaux légionnaires.