Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'Amicale des Anciens de la Légion Etrangère d'Indre-et-Loire
  • : Ce blog présente toutes les activités de l'Amicale. Vous êtes invités à transmettre vos textes et photos pour enrichir ce blog soit en contactant le Président soit en écrivant à zeraldavert@gmail.com
  • Contact

Profil

  • AALE 37
  • Pierre LORAILLER 
- Ancien Caporal au 1er R E P et de la Police Militaire à SIDI BEL ABBES 
- Président de l’AALE d’Indre et Loire depuis le 01/01/2003 
- Délégué AALP Région Centre.
  • Pierre LORAILLER - Ancien Caporal au 1er R E P et de la Police Militaire à SIDI BEL ABBES - Président de l’AALE d’Indre et Loire depuis le 01/01/2003 - Délégué AALP Région Centre.

A.A.L.E. 37

Buts : Entretenir et développer les sentiments de camaraderie et de solidarité qui caractérisent la Légion Etrangère.

Pérenniser le souvenir du Combat de Camerone.

 

Président :

LORAILLER Pierre

Mail : zeraldavert@gmail.com

 

Composition du bureau directeur :

Président d’Honneur : Général de Brigade (2S) BREUILLE Eric (Ancien Chef de Corps du 1er REG)

Vice-Président : BERTHE Francis  (Ancien du 2ème REP)

Secrétaire et Trésorière : Mlle THERET Nadine

 

Administrateurs :  

DUPUIS Rémi

LEBIGRE Yannick

 

Contrôleur aux Comptes :

Lieutenant-Colonel LANGUIN Jean-Paul 

Adjoint : BARRE Jean

 

Porte-drapeaux :

BENYAHIA Hikmat

SPEGAGNE Dominique 

 

Recherche

Musique

5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 16:59
20/09/2014 05:40
 
Les enfants des écoles de Tours Anatole-France et Vigny-Musset ont chanté la Marseillaise lors de la cérémonie avant de lire des lettres de Poilus tourangeaux envoyées depuis le front. - Les enfants des écoles de Tours Anatole-France et Vigny-Musset ont chanté la Marseillaise lors de la cérémonie avant de lire des lettres de Poilus tourangeaux envoyées depuis le front. 
Les enfants étaient aussi associés au dévoilement de la plaque, aux côtés du maire de Tours et du préfet, place Anatole-France, d'où sont partis les soldats il y a cent ans. - Les enfants étaient aussi associés au dévoilement de la plaque, aux côtés du maire de Tours et du préfet, place Anatole-France, d'où sont partis les soldats il y a cent ans. - (dr)
 
 
Les enfants des écoles de Tours Anatole-France et Vigny-Musset ont chanté la Marseillaise lors de la cérémonie avant de lire des lettres de Poilus tourangeaux envoyées depuis le front.

C’est une cérémonie patriotique d’une rare envergure que la ville de Tours a accueilli hier pour honorer la mémoire de ses fils partis pour le front en 1914, il y a cent ans…

Hier, Tours a rendu un hommage appuyé aux siens qui, du 2 au 5 août 1914, partirent de la place Anatole-France pour s'engager dans le conflit de la Première Guerre mondiale.

C'est à la mémoire de tous ces soldats du 32e Régiment d'infanterie, des 5e et 8e régiments de Cuirassiers et du 66e Régiment d'infanterie, que la Ville accueillait cette cérémonie patriotique du centenaire, marquée par la présence de nombreux détachements militaires de la place de Tours, mais aussi ceux du Génie d'Angers ou de l'École de sous-officiers de Saint-Maixent.
Un événement militaire et républicain plutôt rare dans son ampleur, qui répondait à l'opération nationale « 101 villes, 101 drapeaux, 101 héros ». Et le héros tourangeau, Maxime Lenoir – cet as du ciel dont nous avons déjà parlé dans nos colonnes (lire NR du 7 août) – est apparu en héraut d'une jeunesse sacrifiée pour la liberté, comme l'ont rappelé le général Lefeuvre commandant la place d'armes de Tours et, à l'hôtel de ville, le maire Serge Babary.

 

Une " Marseillaise " a cappella

Moment rare aussi que celui de cette « Marseillaise » chantée par les enfants des écoles Anatole-France et Vigny-Musset, qui liront un peu plus tard en mairie, des lettres poignantes de Poilus tourangeaux, adressées à leur famille, à leur femme, à leurs amis, quelques jours après leur arrivée sur le front.
Cette matinée de ferveur patriotique et populaire annonçait la grande exposition inédite, « 1914, les Tourangeaux se mobilisent », qui ouvre ses portes dimanche aux Archives municipales de Tours (chapelle Saint-Eloi au bout du boulevard Béranger). Une expo qui rappelle que Tours était, à la veille de la Grande Guerre, le siège du 9e corps d'armée, soit une ville de garnison importante comprenant six casernes et 7.000 soldats. Le 2 août 1914, tous les hommes de 18 à 45 ans mobilisés rejoignirent ces casernes, les recrues étaient cantonnées dans les écoles de la ville…

 

A l'occasion de cette cérémonie, le lieutenant-colonel Emmanuel de Fleurian et le chef de bataillon Thierry Eon ont été faits chevaliers de la Légion d'honneur : le major Frédéric Martinez et l'adjudant-chef Toni Giacoia ont reçu la médaille militaire.

 

Pascal Landré

 

---------------------------------------------------------------------

Pierre Lorailler a assisté à cette cérémonie avec les membres de l'AALE 37 :

 

 Indre-et-Loire - Commémoration de la guerre 14-18 D'ici sont partis, il y a cent ans...
 Indre-et-Loire - Commémoration de la guerre 14-18 D'ici sont partis, il y a cent ans...
 Indre-et-Loire - Commémoration de la guerre 14-18 D'ici sont partis, il y a cent ans...
 Indre-et-Loire - Commémoration de la guerre 14-18 D'ici sont partis, il y a cent ans...
Partager cet article
Repost0

commentaires