Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'Amicale des Anciens de la Légion Etrangère d'Indre-et-Loire
  • Le blog de l'Amicale des Anciens de la Légion Etrangère d'Indre-et-Loire
  • : Ce blog présente toutes les activités de l'Amicale. Vous êtes invités à transmettre vos textes et photos pour enrichir ce blog soit en contactant le Président soit en écrivant à zeraldavert@gmail.com
  • Contact

Profil

  • AALE 37
  • Pierre LORAILLER 
- Ancien Caporal au 1er R E P et de la Police Militaire à SIDI BEL ABBES 
- Président de l’AALE d’Indre et Loire depuis le 01/01/2003 
- Délégué AALP Région Centre.
  • Pierre LORAILLER - Ancien Caporal au 1er R E P et de la Police Militaire à SIDI BEL ABBES - Président de l’AALE d’Indre et Loire depuis le 01/01/2003 - Délégué AALP Région Centre.

A.A.L.E. 37

Buts : Entretenir et développer les sentiments de camaraderie et de solidarité qui caractérisent la Légion Etrangère.

Pérenniser le souvenir du Combat de Camerone.

 

Président :

LORAILLER Pierre

Mail : zeraldavert@gmail.com

 

Composition du bureau directeur :

Président d’Honneur : Colonel BREUILLE Eric (Ancien Chef de Corps du 1er REG)

Vice-Président : BERTHE Francis  (Ancien du 2ème REP)

Secrétaire : Mlle THERET Nadine

Trésorier Général : Lt Colonel LANGUIN Jean-Paul (Ancien de la 13ème DBLE)

Trésorier Adjoint : RICHARD  Louis (Ancien du 2ème REP)

 

Administrateurs :  

Lt Colonel  LANGUIN Jean-Paul

LEBIGRE Yannick

 

Contrôleur aux Comptes :

DUPUIS Rémi

 

Porte-drapeaux :

RICHARD Louis

SPEGAGNE Dominique 

VASSEUR Eric   

Recherche

Musique

17 juillet 2016 7 17 /07 /juillet /2016 18:39
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
Photos de la cérémonie du 14 juillet 2016 à Tours
12 juillet 2016 2 12 /07 /juillet /2016 18:13

http://lhistoireenrafale.blogs.lunion.fr/

12 juillet 2016

 

Le mercredi 13 juillet 2016, la présidente du Groupe Edmond de Rothschild remettra au général Jean Maurin, commandant la Légion étrangère, dans les jardins du palais du Luxembourg, au Sénat en présence d’un détachement de la 13e demi-brigade de la Légion étrangère et de la musique des pionniers la Légion étrangère, un drapeau de la France libre qui était conservé à son siège de Carlton Gardens, ancien QG du général de Gaulle. Ce rendez-vous symbolique à la veille de la Fête nationale n’aura pas été possible sans le concours de Simon Murray, un ancien caporal-chef de la Légion.

 

Cet ancien qui a servi dans les rangs du 2e régiment étranger de parachutistes en Algérie et était surnommé « Johnny » dans son unité quitte l’armée en 1965 et regagne la Grande-Bretagne pays où il est né en 1940. Il poursuit une carrière en Asie mais lorsqu’il rencontre en 2015 Richard Briance qui dirige alors Edmond de Rothschild à Londres, dans la conversation, son interlocuteur lui indique que dans leurs nouveaux locaux de Carltons Garden, un vieux drapeau français avec une croix de Lorraine a été découvert dans une cave. L’ancien légionnaire se dit qu’il y a sans doute un temps mémoriel à organiser autour de cette découverte qui est un drapeau français dont les plis sont chargés d’histoire. Briance met en contact Murray avec Ariane de Rothschild qui est passionnée par cette découverte et promet de l’aider pour que le drapeau rejoigne la 13e demi-brigade de la Légion étrangère qui a eu dans ses rangs pas moins de quatre-vingt-seize compagnons de la Libération. Le successeur de Briance semble un temps moins enthousiaste et veut une preuve que ce drapeau appartient bien à l’histoire de la Seconde Guerre mondiale. Murray revient vers Ariane de Rotchschild qui donne l’ordre qu’on lui remette le drapeau. Murray vient en prendre livraison avec le lord Guthrie, ancien chef d’état-major et pair à vie du Royaume.

 

La cérémonie de remise officielle du drapeau se fera en présence du président du Sénat, Gérard Larcher et du chef d’état-major de l’armée de terre, le général d’armée Jean-Pierre Bosser. Pour sa part, le général Maurin insiste : » Cet événement dépasse la Légion étrangère. Notre musée d’Aubagne, a le statut de Musée de France, c’est donc au pays tout entier que revient ce drapeau ». Bientôt, ce drapeau devrait orner la salle d’honneur de la 13 qui vient de s’établir au camp du Larzac.

 

 

Published by AALE 37 - dans La Légion
commenter cet article
4 juillet 2016 1 04 /07 /juillet /2016 17:06

Nous avons le plaisir d'accueillir au sein de notre Amicale des Anciens de la Légion Etrangère d'Indre-et-Loire Monsieur Hubert MIDEZ, retraité de la Gendarmerie et Trésorier du Club Motocycliste de la Police Nationale CMPN Section Tours 37.

Nous lui avons souhaité la bienvenue à l'occasion du repas à thème du 30 juin à la Caserne Dutertre.

Un nouvel adhérent à l'AALE 37
Un nouvel adhérent à l'AALE 37
2 juillet 2016 6 02 /07 /juillet /2016 18:36

OBJECTIF GARD 23 JUIN 2016

 

A la rentrée, les élèves de bac pro du lycée professionnel privé Sainte-Marie de Bagnols auront un nouvel atelier à disposition.

« Ils auront une tenue avec le logo de la légion, et une tenue de sortie », explique le proviseur du lycée Sainte-Marie Dominique Saget.

 

Faire découvrir l’armée

C’est que cet atelier, une première dans la région, sera un peu différent des autres : réparti sur 22 mercredis dans l’année, il se déroulera au quartier général Rollet, du 1er Régiment étranger de génie de la Légion étrangère de l’Ardoise. « Il s’agit d’un atelier défense et citoyenneté, explique le proviseur. Le but est de leur faire découvrir les métiers et les différents corps de l’armée, à travers des visites, une visite de la base de Toulon est notamment prévue, des apports en histoire-géo et des témoignages. »

 

Seize élèves pourront participer, et auront, en plus de la tenue, un parrain dans la Légion. Ils participeront également aux différents défilés, le 11 novembre et le 8 mai par exemple, ou encore à la fête annuelle de Camerone. Des journées sportives avec notamment parcours du combattant sont aussi au programme.

 

Pour la Légion, c’est une manière de « reprendre le contact avec la société, notamment les jeunes, pour leur montrer que l’armée défend des valeurs qui sont celles de la société », a souligné le colonel Emmanuel Phelut, à la tête du 1er REG de l’Ardoise. Pour lui, « l’ouverture est d’autant plus importante que la menace qui frappe à nos portes nous invite au repli, alors que la meilleure défense est de défendre nos valeurs et de nous ouvrir aux autres. »

 

« Et la citoyenneté ne s’enseigne pas, elle se vit »

Parallèlement, le lycée Sainte-Marie et le 1er REG vont nouer des échanges, « avec la mise à disposition de terrains, l’accueil de stagiaires pour créer des passerelles entre la jeunesse et le régiment », poursuit le colonel Phelut. Pour Dominique Saget, l’enjeu dépasse le cadre de l’armée : « nous essayons aussi d’inculquer la notion d’être des citoyens au quotidien, et la citoyenneté ne s’enseigne pas, elle se vit. » Alors forcément, l’établissement scolaire et le régiment sont rapidement tombés d’accord : « cette convention est née d’une rencontre, et nous avons décidé de nous lancer rapidement », note le colonel Phelut.

 

Et le proviseur n’aura pas de problèmes à trouver les seize volontaires : « quand j’ai parlé de cet atelier à certains, ils avaient les yeux qui brillaient », affirme-t-il, avant d’ajouter que « cet atelier sera une carte de plus à leur parcours. » Un parcours qui ne passera pas obligatoirement par l’armée, mais qui pourra aussi être suivi d’un engagement réserviste chez les jeunes sapeurs-pompiers ou les gendarmes.

 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Published by AALE 37 - dans La Légion
commenter cet article
2 juillet 2016 6 02 /07 /juillet /2016 18:32

France 3

 

Les légionnaires étaient déjà arrivés sur le Larzac il y a quelques semaines mais c'est ce mercredi que la Légion étrangère a été officiellement installée à La Cavalerie dans l'Aveyron, marquant le retour des militaires sur le plateau du Larzac, enjeu d'une bataille homérique dans les années 70.

 

Cette fois, ça y est, l'armée est de retour sur le plateau du Larzac. En tout cas, elle y est désormais officiellement installée. La passation de commandement de la 13ème demi-brigade de la légion étrangère a eu lieu ce mercredi après-midi sur le camp militaire de La Cavalerie, dans l'Aveyron en présence du général d'armée Jean-Pierre Bosser et des autorités civiles et militaires. Le ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian, annoncé il y a plusieurs semaines, n'a finalement pas fait le déplacement pour la remise du drapeau.



450 légionnaires sont déjà installés sur ces terres, synonymes de lutte contre l'extension du camp militaire du Larzac, dans les années 70. Ils seront rejoints par plusieurs centaines d'autres pour atteindre un effectif de 1 200 personnes d'ici fin 2018. L'Etat a annoncé un investissement de 116 millions d'euros entre 2016 et 2020 pour l'installation de cette demi-brigade de la Légion étrangère (DBLE), stationnée aux Emirats Arabes Unis depuis 2011 après 49 ans passés à Djibouti. Son arrivée sur le Larzac s'est faite avec beaucoup moins de heurts que par le passé même si plusieurs manifestations d'opposants ont déjà eu lieu. Car si pour certains, c'est tout le territoire qui va bénéficier de cette installation, pour d'autres, comme le collectif Gardem lo Larzac, il s'agit-là d'un chantage à l'emploi.

 

La lutte du Larzac : 10 ans de combat


Le plateau du Larzac, prévu pour l'extension d'un camp militaire en 1971, s'est retrouvé au coeur de dix ans de combat. La lutte a d'abord été menée par une centaine d'agriculteurs, rejoints ensuite par des dizaines de milliers de jeunes militants. Le Larzac est ainsi devenu un symbole de la lutte contre le militarisme et le capitalisme, et plus largement du retour à la terre.
L'Etat a finalement renoncé à son projet d'extension en 1981, après l'élection de François Mitterrand à la Présidence de la république. Les etrres ont ensuite retrouvé leur vocation agricole. L'Etat a accordé en 1985 un bail emphytéotique de 60 ans à la Société Civile des terres du Larzac (SCTL), société en gestion collective, gérée notamment par José Bové. Un bail que Stéphane Le Foll, ministre de l'agriculture a récemment prolongé jusqu'en 2083.

 

Published by AALE 37 - dans La Légion
commenter cet article
12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 16:27
Photos de la cérémonie du 8 juin à Tours : commémoration de la guerre d'Indochine
Photos de la cérémonie du 8 juin à Tours : commémoration de la guerre d'Indochine
Photos de la cérémonie du 8 juin à Tours : commémoration de la guerre d'Indochine
Photos de la cérémonie du 8 juin à Tours : commémoration de la guerre d'Indochine
Photos de la cérémonie du 8 juin à Tours : commémoration de la guerre d'Indochine
Photos de la cérémonie du 8 juin à Tours : commémoration de la guerre d'Indochine
12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 16:22
Lors de la cérémonie, mercredi matin, place Anatole-France, à Tours

Lors de la cérémonie, mercredi matin, place Anatole-France, à Tours

LA NOUVELLE REPUBLIQUE 10/06/2016 05:27

Mercredi, il s'agissait de ne pas oublier les soldats français morts pendant la guerre d'Indochine. Place Anatole-France, à Tours, une cérémonie a réuni des élus, les autorités civiles et militaires autour des anciens combattants. L'occasion de rappeler « un chapitre douloureux de notre histoire contemporaine trop souvent méconnu ».
Le général Jean-Claude Gautier, président d'honneur de Touraine de l'Association des combattants de l'union française (Acuf), a plongé l'assistance dans l'horreur de ces terribles années si loin de l'Hexagone.
Face à « l'indifférence générale et aux moyens dérisoires », des chiffres : quelque 100.000 morts et autant de blessés, ainsi que 40.000 prisonniers. « Qu'on ne les oublie pas ! », lance encore l'ancien militaire avant la lecture du message du secrétaire d'État aux Anciens Combattants et à la Mémoire et le dépôt des gerbes.

V. L. G.

5 juin 2016 7 05 /06 /juin /2016 18:34
Le maire de Tours a rendu, au nom des Tourangeaux, un hommage solennel et affectueux à l'ancien résistant Louis Planchard, un combattant de l'armée des ombres au parcours hors du commun. (Photo NR, Patrice Deschamps)

Le maire de Tours a rendu, au nom des Tourangeaux, un hommage solennel et affectueux à l'ancien résistant Louis Planchard, un combattant de l'armée des ombres au parcours hors du commun. (Photo NR, Patrice Deschamps)

LA NOUVELLE REPUBLIQUE

01/06/2016 05:38

 

Les obsèques de Louis Planchard, dit « P'tit Louis », décédé à 98 ans, ont eu lieu hier matin à la cathédrale de Tours. Un hommage solennel pour cet ancien résistant au destin hors du commun.
Pour l'accompagner vers son dernier voyage, quarante porte-drapeaux entouraient son cercueil recouvert du drapeau tricolore. Cent cinquante anciens combattants étaient présents autour de sa famille et de ses proches.
Louis Planchard s'est distingué pendant la Seconde Guerre mondiale par sa bravoure et son tempérament, multipliant les attaques contre les Allemands. Ce qui lui avait valu l'autre sobriquet de « Trompe-la-mort ».
Il survécut à ses multiples blessures (notamment quand il sauta avec son cheval sur une mine), il résista à la torture que lui fit subir la gestapo et s'engagea jusqu'à la fin de la guerre, sans relâche, contre l'ennemi.
Pour avoir sauvé trois soldats américains qui avaient été faits prisonniers dans une ferme des Vosges, en octobre 1944, l'état-major de l'armée américaine lui a décerné la Silver Star.
Quelques semaines auparavant, le 1er septembre 1944, lui, le lieutenant Planchard, fit décrocher le drapeau nazi qui flottait sur le toit de l'hôtel de ville de Tours. Il demanda à ses deux cents « gars » du Corps franc d'Indre-et-Loire (lire ci-contre) de piétiner l'étendard.
« P'tit Louis » rejoignit ensuite la 3e Armée du général de Lattre de Tassigny dont il devint l'aide de camp. Engagé en Indochine, il quitta l'armée en 1956. Par la suite, cavalier émérite de l'équipe de France d'équitation, il consacra une grande partie de sa vie aux chevaux.

 

« Ému et fier », le maire de Tours, Serge Babary, a souligné hier les qualités de cet homme « à la vie exceptionnelle marquée par son engagement pour son pays […] Tours veut honorer à travers Louis tous ceux qui ont souffert, qui ont donné leur vie, pour rendre à notre ville, à notre pays, la liberté ». Le premier magistrat de la ville, accompagné au premier rang de la députée Claude Greff et de son premier adjoint, Jacques Chevtchenko, concluait : « En ce jour, nous saluons un héros et, au nom de notre ville, nous lui disons : " Merci ! " P'tit Louis, sache que nous ne t'oublierons pas. »

 

 

Le Corps franc d'Indre-et-Loire

Avec l'hommage rendu à Louis Planchard, hier, à Tours, c'est l'occasion de se souvenir des exploits de ce Corps franc d'Indre-et-Loire auquel il appartenait, formé le 25 septembre 1944, de 212 Tourangeaux issus de compagnies de maquisards urbains : la compagnie Lorraine du capitaine Gilles, le Corps franc Lombard et des éléments de Saint-Symphorien.
Alors que les « grandes » formations comme le groupement d'Épernon, les maquis Césario et Conty-Freslon (dont provenait d'ailleurs la compagnie Planchard), réunis dans le 32e régiment d'infanterie reconstitué, partaient se battre sur le front de l'Ouest (poche de Saint-Nazaire), le Corps franc d'Indre-et-Loire prendra, lui, la direction de l'Allemagne.
Premiers combats dans les Vosges (et les premiers tués) puis, début novembre 1944, il est rattaché au 20e Bataillon de chasseurs alpins du lieutenant-colonel Vigan-Braquet.
Des Tourangeaux chasseurs alpins, qui l'eût cru ? Libérations de Belfort, de Colmar et, à Lauterbourg, à la frontière allemande, le Corps franc reçoit son drapeau, obtenu grâce à une souscription ouverte dans la population tourangelle.
Le CFIL franchira le Rhin et continuera son épopée jusqu'aux Alpes bavaroises et à la jonction avec l'armée américaine à San-Anton (Autriche).
Il comptera dans ses rangs 36 tués et 83 blessés…

 

P. L.

5 juin 2016 7 05 /06 /juin /2016 17:33

Une randonnée pédestre suivie d’une séance de tir et d’un buffet campagnard organisés par la section Tir de l’AS MONTLOUIS présidée par Dominique Bergeot a eu lieu le samedi 4 juin au stand de tir Rue du Jeu - Le Cormier 37270 Montlouis sur Loire.

Photos de la randonnée à Montlouis sur Loire le 4 juin 2016
Photos de la randonnée à Montlouis sur Loire le 4 juin 2016
Photos de la randonnée à Montlouis sur Loire le 4 juin 2016
Photos de la randonnée à Montlouis sur Loire le 4 juin 2016
Photos de la randonnée à Montlouis sur Loire le 4 juin 2016
5 juin 2016 7 05 /06 /juin /2016 17:29
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours
© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours

© J-C Pomade-Fédération Maginot-Mairie de Tours